Dofus :: Guilde Idyll [Many]

Forum de la Guilde Idyll [Many]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'histoire de skipy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
-Skipy
Nouveau


Masculin Nombre de messages : 25
Age : 28
Classe(s) : osamoda
Guilde : devinez :D
Level(s) : divin
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: l'histoire de skipy   Lun 4 Mai - 21:49

[ici sera déposer les deux premier chapitre et suivant de mon BG bonne lecture]

Chapitre 1: la mort


C’était une froide journée d’été, il faisait soleil et le ciel était d’un bleu parfait. En début d’après-midi le vent c’était levée comme a son habitude dans les plaines d’amakna. C’était la journée idéale pour sortir un cerf-volant et rester toute la journée a l’extérieur. J’entrainais ma petite équipe au combat comme a mon habitude. Il y avait skifou le tofu, skipou le bouftout et skipic le prespic. Bien sur j’étais seul, peu de gens m’approchait et encore moins m’adressait la parole. J’étais ce que l’on pourrait appeler un rejet, un asocial quoi. Ha quel impoli je ne me suis pas présenter. Je me nomme skipy, oui je sais je porte le nom de l’archikanigrou… OUI je sais on me l’a déjà fait cette blague la… peu importe revenons a notre histoire. J’étais donc en entrainement avec mes compagnons quand trois jeunes osamodas arrivèrent. Des jeunes de mon âge qui prenait un malin plaisir a utilisé mon nom comme objet de plaisanterie douteuse.

-Hey si ce n’est pas le kanigrou! Allez les gars on va se payer sa grosse tête toute poilue!

-HAHA ouai! En plus il ne parle même pas c’est surement un vrai kanigrou!

-Si c’est le cas faut pas rester proche il va nous manger tout rond, Mais non!!! C’est juste un pleurnichard qui veux faire peur!

Eh oui comme vous pouvez le voir j’étais la risée de mon coin de village et tout cela a cause de mon nom. Je me suis longtemps demander pourquoi un nom aussi stupide que skipy. Avant même d’avoir fini ma réflexion sur mon stupide nom j’entendis au loin ma mère crier.

-Skipy! Vien ici! Allez vite il faut que je te parle!

-Haha le pleurnichard sauver par sa maman c’est tout mignon! Quel nul!!

Sans leur porter d’attention, attention qu’ils n’auraient même pas mérité d’ailleurs, je partis vers la maison pensant que l’on soupait plus tôt vu que mon père était malade.



J’entre à la maison, ma mère est sur le bord des larmes. Il y a quelqu’un dans la chambre de mon père, d’après la forme de la silhouette c’est une eniripsa. Je regarde ma mère quelques secondes sans dire un mot, je sais très bien ce qu’il se passe même si je voudrai l’ignorer. Ma mère me regarde et me fait signe d’entrer dans la chambre. Je m’exécute, à la minute même où j’entre je reconnais l’eniripsa. C’est elfeline, une amie de mes parents et une guérisseuse hors pair. Elle sortie sans même me regarder, est-ce que j’avais soulignée que, parmi toutes les personne qui me déteste pour des raisons qui me sont inconnue elle est celle qui me déteste le plus? Je m’assis près de mon père quelques secondes, il semble dormir. Je suis sur le point de me relever alors qu’il ouvre les yeux et dit.
-non, reste. J’ai à te parler skipy. Il faut que je te dire la vérité.

-mais, de quoi parlez-vous??

-Tu n’es pas notre vrai fils skip, ta mère et moi t’avons trouvé et t’avons élevé comme un fils mais nous ne t’avons jamais vue naitre.

Quoi? J’ai été trouvé, non c’est impossible je ne peux pas être orphelin, ce sont eux mes vrai parents et personne d’autre.

-trouvé ou??

-tu as été trouvé parmi un groupe de kanigrou, ils t’élevaient comme leur enfant.

-mais non, les kanigrous n’élèvent pas d’enfants c’est absurde!

-C’est ce que ta mère et moi nous nous sommes dit. Nous avons donc décidé de t’emmener avec nous… avoir sut qu’ils tiendraient autant a toi nous t’aurions laissez avec eux.

-Comment ca!?

-Eh bien la nuit suivant ton arrivée il y a eu une attaque de kanigrous, l’archi-kanigrou, skipy, était de cette attaque. Ils venaient pour rechercher leur enfant, toi.

-non tu me raconte des âneries c’est impossible.

-mais c’est la véritée skip, l’archi kanigrou venait pour toi il a même faillit repartir avec toi si ermand, l’ex mari d’elfeline, ne se serai pas sacrifier pour que l’on puisse te garder.

Je reste sans voix, tout ceci me dépasse de loin, très loin même.

-mais pourquoi moi… je ne suis pas exceptionnel.

-non aucunement mais si on t’enlevait l’enfant que tu as accueilli chez toi et que tu t’occupe comme tes enfants tu va le laisser être pris par des étrangers?

-non…

-ce n’est rien d’autre que ca. Ils ont voulu reprendre la personne que nous leurs avons volé.

-Mais je fais quoi moi… ca me sert a quoi de savoir tout ca?

-il vaut mieux que tu le sache maintenant que tu l’apprennes par quelqu’un qui te voudrai du mal. Mais j’ai quelque chose d’autre à te dire.

- je vous écoute père.

-je vais bientôt mourir comme tu dois t’en douter et je veux que tu sache ce que j’attends de toi après ma mort.

-…

-Skip, tu es un disciple d’osamoda très intelligent, mais surtout très chanceux. Je ne te demande qu’une chose, reste libre, ne te laisse pas enchainer par un roi ou un général comme je l’ai fait. Utilise ton instinct mon fils, va ou la chance te mène et surtout, reste toi-même quoi qu’il arrive.

-…

-Promet le moi skip, je t’ai élevé comme mon fils et je suis fier que toi soit parmi nous, peu importe ce que les autres peuvent penser.

-d’ac… d’accord, je le ferai.

-merci skip…

Je sors donc de la chambre déboussolé de ce que mon père ma dit. Je m’assois dans la cuisine et attend que Elfeline ai fini ses soin et qu’elle parte. Cependant elle tarde à sortir, quelque chose cloche… ce silence. Enfin! Elle sort… l’air est lourd, pas besoin de dire un mot pour savoir ce qu’il se passe, père est mort…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-Skipy
Nouveau


Masculin Nombre de messages : 25
Age : 28
Classe(s) : osamoda
Guilde : devinez :D
Level(s) : divin
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: l'histoire de skipy   Lun 4 Mai - 21:50

Chapitre deux : l’acceptation


Je sors de la maison tout de suite après le souper, souper morne ou le silence a règne. Je cours vers Madrestam et ce rapidement. Quand j’y pense c’est la première fois que je pars seul aussi loin. Peu importe cette idée ne m’effleure pas plus d’une seconde avant de s’évaporer dans la peine de la mort qui m’afflige. Je cours encore, encore et toujours vers je ne sais ou. Le ciel se déchaine, l’orage fait rage. Je veux courir encore mais un problème m’en empêche… l’océan est a mes pieds. Je regarde tout autour de moi et fini par voir le phare, cette tour qui guide les marins proche des cotes.
C’est le cœur lourd que je m’assis sur le rivage, regardant les marins arriver et partir en cette soirée avancée.je repense à ce que mon père m’a dit, qu’est-ce qu’il voulait dire par ne pas se laissez enchainer? Je reste assis plusieurs heures à penser, que dois-je faire… les pêcheurs nocturnes partent vers les bancs de poisson au loin… au loin… loin… partir? Il me faut partir, trouver qui je suis vraiment. Ce petit village ne veux pas de moi, en fait je ne veux pas vraiment plus d’eux. C’est fini, plus jamais je ne me ferai rabaisser, plus jamais.

Je me lève avec une nouvelle flamme dans les yeux, je suis prêt a m’imposer au monde qu’ils le veulent ou non! Je marche vers la maison de ma mère d’un pas ferme, ma skipteam me suis en rang, ils doivent avoir compris ce que je veux faire. Le village est devant moi, les enfants sont déjà au lit a cette heure. Cependant certains sont encore debout ils viennent me voir pensant pouvoir se payer ma tête comme a leur habitude. Je n’ai pas besoin de dire un mot skifou et skipou leur donne une leçon bien méritée. J’avance vers la place publique ou se trouve la maison, les gens qui furent témoins de l’attaque de skipou et skifou s’éloignent… ils me croient fou… ils ont peut-être raison… j’entre dans la maison, ma mère dors déjà. Je prends le vieux marteau de mon père, un sargasse personnalisé et je sors rapidement sans faire de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-Skipy
Nouveau


Masculin Nombre de messages : 25
Age : 28
Classe(s) : osamoda
Guilde : devinez :D
Level(s) : divin
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: l'histoire de skipy   Lun 4 Mai - 21:52

Chapitre 3 : la descente


Je suis loin et seul, je marche vers la mers de l’ouest, vers les contrée l’ou on m’a trouver. Je repense a leurs visages, la peur, la douleur, les souvenirs qui les hantes. Ils me méprisaient quand je voulait être l’un d’entre eux ils me mépriseront toujours mais avec peur cette fois. Il me faut des allier, des gens qui me respecteront… qui mériteront mon respect. Les autres… ces gens qui me méprise… ce monde qui me méprise. Ils le paieront, ils apprendront a me respecter qu’ils le veulent ou non. Ceux qui voudront me respecter seront libre… ceux qui voudront être mes amis seront les bienvenue… les personne que je juge digne du respect auront une chance. Mais, pour les autres, ceux qui me méprise et ceux qui m’on mépriser… ils apprendront ce qu’est le respect.

Je marche durant quatre jour, sans prendre de temps de repos ou dormir. L’épuisement se fait sentir mais, les idées elles, sont de plus en plus clairs. Dans ce monde il y a trois types de personnes : celles qui mérite mon respect, celles qui ne sont rien et celles contre qui je dois me battre. Mon village va apprendre a me respecter pour de bon, ils vont payer pour les tourments que mes parents ont subis… ils vont payer pour ce qu’ils m’ont fait subir. Ma vengeance peut attendre, il me faut manger quelque chose, je sens que je faiblis. Je continue d’avancer a la recherche d’une proie facile et comestible. Rien… je ne trouve rien du tout. Autour de moi tout est désert, pas une créature a l’horizon. Je tombe a genou, j’ai faim, je…



Je me réveille en sursaut, il y a de la roche partout autour de moi… je ne reconnais pas l’endroit. Je baisse la tête pour m’apercevoir qu’un bol de nourriture est sur le sol, n’attendant qu’à être manger. Comme de fait je saute sur l’occasion sans hésité. J’ai l’air d’une bête sauvage qui ne cherche qu’a ce nourrir même s’il peut y avoir un danger pour sa vie. Danger! Je n’y ai même pas penser! C’est peut-être du poison, un piège pour me tuer ou pire!! Me ramener au village! Je cesse de manger sur le champ mais, je le sais bien, il est déjà trop tard. Je tombe coucher, incapable de bouger un seul membre. Je vois un vieil homme approcher, il a une longue barbe, il approche tranquillement. Le manque de lumière me cache son visage, c’est une silhouette portant une longue barbe ou quelque choses ressemblant a une barbe. Je le hais déjà… il doit me mépriser comme les autres… je m’était tromper, personne ne mérite mon respect car personne ne me respecte. Ce vieux… il ne paie rien pour attendre.

-j’espère que tu t’es calmer…

Je suis incapable de dire un mot, mes lèvres sont figée comme le reste de mon corp.

-je ne pouvais prendre le risque de te laisser libre de tes mouvement… tu était si violent quand je t’ai trouver, pire qu’un wabbit auquel on a voler sa cawotte favorite.

Mais qu’est-ce qu’il veut dire? Il est cinglé!

-non je ne le suis pas.

Hein?

-cinglé je ne le suis pas… je suis un télépathe… un voyageur des plaines cherchant a aider les gens.

Il ne manquait plus que ca je suis mort et fou en même temps…

-mort? Non non rassure toi tu n’est pas mort. Je t’ai amener dans une petite caverne pour que tu puisse te reposer dans un endroit frais.

Et pourquoi le poison?

-simple… quand je t’ai trouvé tu était comme un animal tapant partout pour qu’on te laisse mourir seul dans ton coin, je me doutait bien que tu t’énerverai en te réveillant.

Il pris une gorgée d’un liquide inconnue puis continua a parler.

-alors tu crois vraiment que tu peux vivre en ignorant les autres et en les dominant?

Tu crois vraiment que tu va me faire la moral alors que tu ne sais même pas qui je suis.

-*soupire* Tu est imparable… mais bon j’en ai déjà assez vu dans ta tête pour savoir ce que je vais faire de toi. Demains je t’emmènerai a brakmar, ou ton éducation sera paufiner par mon ancien compagnon Ardent dekolaire, il te montrera comment on devient un être influent sans se faire tuer. Es-tu prêt a devenir un homme Skipy fils des kanigrou?

Je resta sans vois et sans pensée, j’ai agis en sorte qu’il me laisse mourir et comme réaction il veux m’aider a accomplir mes but. Non c’est surement un piège… oui s’en est un c’est sur et certain. Il faut que je me libère et que je fuis le plus loin possible avant que ce dingue m’amène a un marchant d’esclave.

-Skipou!! Skipou ou es-tu? Non c’est pas le temps de dormir skip! Allez réveille-toi.

Mais! Je peux parler la drogue cesse de faire effet!

-À l’aide!! Venez me chercher! Il y a un fou ici aidez moi!!

Allez je peux surement me sortir de…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'histoire de skipy   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'histoire de skipy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dofus :: Guilde Idyll [Many] :: Role Play: :: Le Bar :-
Sauter vers: